Qui consulter en constatant un saignement après les rapports sexuels ?

Publié le : 21 mars 20245 mins de lecture

Les saignements inattendus sont toujours préoccupants, surtout s’ils se présentent pendant ou après un rapport sexuel. Lorsque les femmes ne sont pas encore en période de menstruation, tout signe de sang dans la zone intime peut les effrayer. Le saignement après un rapport sexuel peut être léger et peut disparaître tout seul. D’un autre côté, le problème pourrait s’aggraver, vous devez donc faire quelque chose.

Qui consulter en remarquant un saignement après un rapport sexuel ?

Le syndrome de saignement après un rapport sexuel a un nom précis, tel que « saignement post-coïtal ». Le saignement utérin post-coïtal est défini comme la survenue d’un saignement qui s’extériorise par le vagin pendant ou instantanément après un rapport sexuel vaginal autre que la période menstruelle. Il s’agit d’un symptôme plus courant chez les femmes pendant l’activité reproductive. Ne vous inquiétez pas si cela vous arrive, cela s’avère une circonstance commune. Selon les données citées par un site Web, 10 % des femmes connaîtront un petit saignement apres rapport au moins une fois dans leur vie, et dans 50 % des circonstances, le problème disparaîtra de lui-même. En revanche, si le syndrome persiste, plus précisément des saignements constatés après chaque rapport sexuel, vous devez aussitôt que possible consulter un gynécologue. Les saignements post-coïtaux sont une cause fréquente de consultation gynécologique. En fait, quelques tests et un examen précis permettront de diagnostiquer la vraie cause du problème. Parce que si, dans la plupart des cas, le saignement ne montre aucune maladie grave, il pourrait être causé par une infection à chlamydia, ou il pourrait être causé par un cancer. Dans un cas peu intense, que signifie un léger saignement après rapport ?

Que faire en cas de saignement vaginal ?

Si vos saignements vaginaux vous effrayent ou s’accompagnent de douleurs, voire d’autres symptômes désagréables, ne patientez pas à consulter votre médecin, même si c’est pour vous rassurer. Votre gynécologue ou médecin traitant peut vous examiner. S’il y a un problème gynécologique, ils vous prescriront des tests : échographie, test de grossesse, analyse d’urine, frisottis, etc. N’oubliez pas que le frottis peut détecter des anomalies avant que le cancer du col vaginal ne se transforme en cancer. Le diagnostic est apparent, et il repose sur les circonstances et faits décrits par la consultante. Lors du test gynécologique au spéculum, le col s’avère fragile, et il saigne facilement au contact d’un coton-tige pour affirmer le diagnostic. L’analyse de la cause des saignements après rapport sexuel dépend de l’âge et des antécédents médicaux de la patiente. L’identification de la cause doit être soigneusement ascendante pour éviter les erreurs de diagnostic.

Que faire en constatant un saignement accompagné de douleur après un rapport sexuel ?

Si des saignements et des douleurs surviennent après ou pendant un rapport sexuel, il est important d’en trouver rapidement la cause : la réaction de chacun peut être différente, les signes peuvent être légers, mais la dyspareunie et les saignements peuvent également être signe d’une maladie inflammatoire pelvienne (MIP), d’une infection sexuellement transmissible (IST), ou encore d’une endométriose. En fait, un saignement apres rapport sexuel peut prévenir une éventuelle blessure ou une maladie plus grave. Si vous recherchez ces symptômes sur Internet ou sur Google, les choses peuvent empirer puisque de nombreux résultats de votre recherche peuvent vous faire paniquer, c’est pourquoi il est plus judicieux de passer par un spécialiste comme un gynéco. En général, un léger saignement après rapport sexuel peut être bénin, mais doit être surveillé pour identifier la cause et exclure un trouble plus grave. Il existe de nombreuses causes possibles, alors n’hésitez pas à appeler votre médecin : il pourra vous guider sur la meilleure prise en charge selon vos symptômes.

Plan du site